FINANCES LOCALES

MAITRISER LES FINANCES PUBLIQUES
à la Mairie et à GMVA

Ces dernières années, les élus se sont enflammés pour des grands projets contestables (tunnel de Kérino, zones commerciales périphériques vidant le centre, stade et sport professionnel) au dépend de l’entretien élémentaire du patrimoine public et des services nécessaires pour les Vannetais. Revenons à la raison et à l’essentiel.

1 - PROGRAMMER UN PLAN DE FINANCEMENT PLURIANNUEL

Nous proposons qu’en début de Mandat, l’équipe municipale produise un calendrier des propositions concrètes pour lesquelles elle est mandatée et légitime. Ce calendrier de mandature précisera les années de réalisation et les montants (investissements et fonctionnements) de chaque proposition.

 

2 - OPTIMISER LE PATRIMOINE PUBLIC

Nous proposons d’optimiser le patrimoine public, aujourd’hui sous exploité.

– Mutualiser l’usage des bâtiments publics pour les associations en conventionnant avec les collectivités (Etat, Région, Département, Agglo, Ville) : utilisation des établissements scolaires en soirée, we et vacances, utilisation des parkings, des salles et amphithéâtres, …

– Une gestion planifiée des bâtiments publics à l’abandon (GRETA, fac de droit, Château de l’Hermine, Hôpital, Hôtel de Limur … ).  La cession d’une partie doit être possible dans le cadre d’une réhabilitation pouvant profiter au plus grand nombre et non pas sur le seul critère financier.

– En s’interdisant tout investissement imprévu (> 1 M€) non prévu par le mandat ou en le mettant au vote par voie référendaire.

3 - OPTIMISER LES SERVICES PUBLICS

 – L’OPTIMISATION DES SERVICES EXISTANTS. Nous proposons d’étendre les horaires et services aux habitants pour un service public plus utile répondant au mieux aux attentes des habitants.

– LA RÉGIE PLUTÔT QUE LES DSP (Délégation de Services Publics) ou le PPP (Partenariat Public Privé). Nous proposons de conserver et valoriser les services publics locaux en régie pour en garantir la pérennité, les tarifications et la répartition dans la ville : Eau, transport, restauration municipale …

– LA MAITRISE PUBLIQUE DES SOLIDARITES ELEMENTAIRES. Il nous semble pas normal ni sain que la ville se défausse sur des associations pour gérer des services « sociaux » tel que l’accueil des personnes en difficultés. Si un besoin se révèle durable dans le temps il faut qu’il soit assumé par la collectivité avec les moyens adéquats plutôt que se décharger sur le bénévolat.

4 – MAITRISER LA DETTE ET LA FISCALITE

Notre approche se veut économe en terme d’investissement (optimiser l’existant) et structurante en terme de fonctionnement (offrir un service public de qualité pour tous et partout). Le solde de ces deux socles sera étudié au regard des moyennes des collectivités de la même strate, avec :

– Un audit financier sur l’encours des emprunts et des contrats PPP

– UNE LOGIQUE DE DESENDETTEMENT PROGRESSIF pour épargner les générations futures et rester libre des banques et du monde de la finance.

– UNE LOGIQUE D’EQUITE FISCALE compte tenu de la particularité vannetaise : une population vieillissante solvable et des jeunes ménages en difficulté ou précarité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *