NATURE

PRÉSERVER LE GOLFE ET LA NATURE
autour de chez nous

Depuis 20 ans, les décisions du conseil municipal sont prises par le maire et ses quelques, proches dans l’entre-soi, loin des Vannetais et des conseillers municipaux.  Une démocratie collégiale, transparente et pacifiée est nécessaire pour des décisions  plus pertinentes et choisies par tous et pour permettre que chaque citoyen puisse vraiment décider.

1 - GELER LES FUTURES ZONES COMMERCIALES ET PAVILLONNAIRES

L’étalement urbain qui dévore la nature en direction des communes voisines doit cesser au profit des espaces naturels et agricoles. Il y a urgence de sauver cette ceinture verte de proximité en remplissant d’abord les Zones d’Activités existantes.

 

2 - RESTAURER LES 7 RIVIERES VANNETAISES

Les 7 rivières qui pénètrent et irriguent  la ville  constituent la Trame Verte & Bleue (TVB) de la ville. Ces 33 km de cours d’eau sont aujourd’hui cachés, parfois souillés ou recouverts. Un plan de requalification avec les habitants bénévoles, les associations spécialisées et les services techniques de l’agglo est nécessaire pour redonner à ces espaces leurs valeurs écologiques, paysagères et récréatives de proximité. En lien avec les eaux pluviales et les eaux usées, nous devons tendre vers une eau de qualité et baignable  à la sortie du port.

  • Talhouet
  • Liziec
  • Bilaire
  • Rohan
  • Marle
  • Pargo
  • Vincin

3 - OUVRIR LE PARC DE LA PREFECTURE ET DU CONSEIL DEPARTEMENTAL

Ces deux parcs d’une surface totale de 4 hectares en centre ville (soit l’équivalent de 5 terrains de foot) magnifiques et entretenus (rivière, bois, prairie, potager, tennis, banc, table…) appartiennent aux citoyens mais ne servent à personne. Comme dans la majorité des autres préfectures françaises, rendons les parcs publics au public.

4 – PLANTER DES POTAGERS ET DES VERGERS ASSOCIATIFS SUR LES ESPACES RESIDUELS

La ville n’est pas un espace agricole mais elle offre une quantité importante d’espaces résiduels inutilisés qui offrent un merveilleux potentiel de productions de proximité économique, d’activité de loisirs et de santé  et un paysage fleuri sans cesse renouvelé. Nous proposons de mettre à disposition des associations  et Conseils de quartier.

  • DES VERGERS ET DU MARAICHAGE sur les pelouses résiduelles.
  • DE L’ECOPATURAGE dans les parcelles vacantes des vastes et vides zones d’activités.

5 - INSTALLER LE SIEGE DU PNR A L’HOTEL DE LIMUR

Le siège du PARC NATUREL REGIONAL est actuellement caché dans une zone d’activités. Nous proposons de lui conférer un rôle central dans la ville en lui affectant l’HOTEL de LIMUR et en lui octroyant des moyens digne de ses objectifs.

1 commentaire pour “NATURE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *